L'orthogaphe pour être professionnel
sur le fond et sur la forme. 

 

COMMERCIAL

« Je suis commercial dans une PME. Nous sommes techniquement très bons, mais nous nous retrouvons souvent en concurrence avec des grands groupes. C’est pourquoi je soigne aussi bien le contenu de mes propositions commerciales que la rédaction et l’orthographe. C’est la même chose pour mes démarches de prospection, mes remerciements après un rendez-vous avec un client… Je fais attention à la relecture. Je veux mettre tous les atouts de mon côté pour prouver que nous sommes fiables, respectueux et pointus. » Emmanuel D. (Sophia Antipolis)


JOURNALISTE

« Journaliste, je suis à la merci du chronomètre à longueur d’article. Et comme il n’est pas question de sortir un article en retard, faire l’impasse sur la relecture est bien tentant. Malgré tout, une orthographe correcte est importante pour moi, car je dois respecter mes lecteurs en leur donnant la meilleure information, mais avec une belle plume et dans un bon français. Et puis, une journaliste qui fait des fautes d'orthographe à tour de phrase, cela ne fait pas très sérieux. » Claire P. (Paris) 


RESPONSABLE COMMUNICATION

« J’ai la hantise de la faute d’orthographe. Comme Responsable Communication, je dois écrire tellement de textes entre les communiqués de presse, les articles pour le site Internet, les newsletters, les fiches produits, les brochures… J’ai besoin d’un œil neuf, perçant, pour m’aider à traquer les fautes et me permettre de passer la majorité de mon temps sur le fond. Je peux relire un texte de quelques lignes, mais quand il y a un tel volume et bien je préfère déléguer. » Esther V. (Paris)


COMMUNITY MANAGER

« Je suis Community Manager. J’anime les réseaux sociaux, je m’occupe de l’e-réputation et aussi du trafic. Je produis beaucoup de contenus et cela très rapidement. Autant dire qu’il est très facile pour moi de faire des fautes d’orthographe. Alors je relis. Comme je réponds aux clients, je ne peux pas me permettre de laisser des coquilles, surtout lorsqu’ils émettent des critiques. Je représente en ligne la société. » Augustin F. (La Défense)


INGÉNIEUR

« Je travaille dans la téléphonie et c’est un domaine que j’aime. Il faut que ce soit bien pensé et que cela fonctionne. Je suis apprécié pour mon esprit innovant, mais aussi pour ma rigueur. Alors je me vois mal laisser plusieurs fautes d’orthographe dans un mail ou dans un rapport surtout à destination du client ou de mon hiérarchique. » Guillaume A. (Boulogne)