Orthographe :
Vous ne ressemblez pas à votre photo 
  

formation orthographe salarié

 

"Vous ne ressemblez pas à votre photo." Voilà ce qu’il vous lance en ouvrant la porte de son bureau. La remarque glisse sur votre visage.

Vous, aussi, êtes étonnée. Vous l’imaginiez travaillant au milieu de ses ouailles, dans le foisonnement et la moiteur de l’open space, au son des claviers des codeurs, des cris des commerciaux et des soupirs des financiers.

Il sonde son iPhone pendant que vous patientez devant le fauteuil : m’assois, m’assois pas, m’assois, m’assois pas… m’assois.

Il vous présente la société, ses débuts moins rapides que prévu, ses résultats aujourd’hui indécents, son équipe génération Y, sa vision. Le poste, si vous l’acceptez, est passionnant, sonnant, mais trébuchant.

Vous avez toutes vos chances : vous êtes intelligente, créative, sociable, fiable, travailleuse et en plus vous êtes une femme (une histoire de parité à moins que ce ne soit que pour l’image). S’ensuit une ribambelle de questions très classiques. Aucun doute, vous êtes au top, dessinée pour la mission, la Laëtitia Casta du numérique.

Quand il vous demande, comme il l’a fait pour l’anglais, quelle est votre maîtrise de l’orthographe, votre cœur s’emballe, tout se bouscule dans votre tête : le regard réprobateur de la maîtresse, le cahier barré de rouge, la boule au ventre, prémices d’une dictée.

Il argumente que c’est important pour une entreprise dont 90 % de la communication se fait par écrit. Il s’en excuse presque, mais il a déjà eu de mauvaises expériences.

Vous reprenez vos esprits et, dans un grand sourire, lui expliquez que vous étiez un cancre du Bescherelle mais qu’aujourd’hui vous écrivez sans aucune faute ou presque.

©Latédo

 

Découvrez aussi :